Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 17:10

(article écrit en Août 2011 sur Viadeo, en réponse à la diffusion d'une video qui avait été commentée sous le titre : "A 12 ans, elle humilie les dirigeants du monde")

 

Evidemment très touchant, et très juste, et très louable.

Et, en appelant à mettre les actes à la hauteur des belles paroles, elle dénonce aussi, en quelque sorte, la duplicité classique : "Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais..."

 

Et précisément, elle, va-t-elle arriver, réellement, à montrer le bon exemple, et jusqu'à quel point ?

Se passera-t-elle de chauffage, de voiture, de voyages, de consommer du papier, lequel est nécessaire pour écrire et pour distribuer ses livres et ses articles écologistes, si elle a l'ambition de les publier.

Renoncera-t-elle à les publier ? Renoncera-t-elle à ses ambitions professionnelles ou autres (conférences, journalisme ou carrière politique écolo, engendrent beaucoup de déplacements) ?

 

Autrement dit, va-t-elle pouvoir éviter de rentrer elle-même dans le système ? Ou bien devra-t-elle hélas constater que, à 90 % ou 95 %, elle ne peut pas faire autrement que de faire comme les autres... ?

(Certes, mieux préserver les ressources et la santé de la planète, progresser de 5 ou 10 % dans cette voie, c'est toujours ça en mieux, et il faut le faire, mais sera-ce suffisant ?? On peut craindre que non...  Le pessimisme de la raison, l’optimisme de l’action…)

 

Là est le problème : qui va accepter de retourner vivre dans les bois ? Pas grand-monde...

 

Donc, je ne suis pas vraiment d'accord avec le titre de cette discussion. Il n'y a pas que les dirigeants du monde qui doivent se sentir visés par ce (très louable) discours de remise en question prononcé par cette jeune fille.

Ce discours peut s'adresser et s'appliquer à tout le monde, y compris à elle, à moins qu'elle aille vivre dans les bois ou qu'elle suive l'exemple, infiniment louable, de Soeur Emmanuelle et de Mère Thérésa.

 

Mais que cela ne nous empêche pas de dire un grand Bravo à la campagne qu'elle mène

 

 

Jacques Baré, psychologue. Liège, Août 2011

Partager cet article

Repost0

commentaires